Notre histoire à travers nos grandes étapes

 

28 octobre 2004 :

Rencontre avec Chéri sur les bancs de la fac. Nous avons 23-24 ans et la vie devant nous !

 

Octobre 2005 :


On s'installe ensemble dans mon appartement d'étudiant. 27m² quand on s'aime c'est un palace. La vie adulte commence entre recherche du 1er job et soirées avec les "potes". Pour l'instant, on se concentre sur nous. une famille, pourquoi pas mais pas tout de suite.

 

2005 - 2009 :

On continue notre petit bonhomme de chemin avec des nouveaux jobs et un nouvel appartement (finalement 20m² de plus, c'est bien !)

J'ai de plus en plus envie d'un bébé mais Chéri ne se sent pas encore prêt mais cela va bientôt changer ! 

 

2009 :

Chéri me demande 2 choses au mois d'août : premièrement de me Pascer avec lui (j'aime pas les mariages) et surtout de lui faire un bébé !! J'arrete ma pilule !!

On se lance très confiant dans nos capacités. On va vite déchanter mais pour le moment on surveille mon ovulation qui tombe nickel le 12eme jour. Et à cette époque, faire l'amour sur calendrier cela nous fait rire.

Mais au bout de 6 mois, toujours rien. On s'inquiète donc on prend rdv avec ma gynécologue pour voir avec elle si il n'y aurait pas un souci.

 

Mars 2010 : 

Rdv est pris et la gynécologue nous dit de ne pas nous inquiéter mais devant notre insistance (enfin surtout celle de Chéri qui est persuadé qu'il a un souci) elle finit par nous prescrire un spermogramme et un test de huhner.

Quelques jours plus tard, le résultat tombe : azoospermie ! Rendez-vous en urgence chez l'urologue qui nous annonce la grande nouvelle : pour avoir un bébé, une seule solution : l'ISCI !!!

 

Avril 2010 :

1er rendez-vous avec le docteur Joelle Bellaish-allart, de l'hopital des 4 villes à Sevres, pour faire un point et tous pleins d'examens médicaux pour commencer notre process de FIV.

1er souci, j'ai des polypes sur les trompes donc le 18 juin, je passe sur la table opératoire et on les pulvérise. Maintenant, c'est nickel, on est confiant : 1ere tentative début septembre

 

Septembre 2010 :

1ere tentative : le traitement (décapteptyl et puregon) a été difficile j'ai pris 6 kilos !!! Mais bon à la fin on a 10 ovocytes. On est super confiant. Bon moins quelques jours après quand ils nous annoncent qu'on a "seulement" 4 embryons. Ils m'en transfèrent 2 et congèlent les 2 autres.

1ere prise de sang positive : le bonheur et finalement la FIV s'est facile ! Bon 5 jours après la 2eme piqûre nous fait redescendre sur terme le taux n'a quasiment pas augmenté. 3 autres prises de sang après, il faut accepter que j'ai fait une fausse couche très précoce ou une grossesse chimique.

 

On est dévasté (si seulement on savait vraiment ce que cela voulait dire !) mais on se raccroche à nos petits "Findus" comme on les appelle.

 

Décembre 2010 :

Traitement en vue d'un TEC mais le jour du transfert, ils nous annoncent que nos petits n'ont pas survécu à la phase de décongélation. Très très grosse claque.

 

Février 2011 :

ISCI n° 2 : 4 embryons. Même combat, même punition. 2 transferts mais aucune accroche.

 

Avril 2011 :

TEC n°2. Transfert ok ce coup ci mais sans résultat.

On commence à accuser le coup mais on s'accroche et on avance. On a même été rencontré le CECOS pour envisager le don de sperme et ouvrir notre dossier vu qu'il y a un an d'attente.

 

Septembre 2011 :

ISCI n° 3 et seulement 3 embryons et transfert de 2. Sans résultat

 

Décembre 2011 :

TEC n° 3 : transfert de notre dernier et toujours rien.

 

Mars 2012 :

ISCI n°4 : je n'y crois plus. changement de traitement je passe au ménopur et le jour de la ponction seulement 3 ovocytes.

Mais là miracle, les 3 ont pris même si un est plus faible que les autres.

C'est notre dernière chance alors on réimplante les 3 et 12 jours plus tard miracle : JE SUIS ENCEINTE.

 

Avril 2012 :

1ere échographie et on découvre 2 petites bulles dont le coeur bat.

 

Avril à Août 2012 :

Que du bonheur !

 

17-18 août 2012 :

Adieu mes anges, vous étiez trop pressés de nous rejoindre et à 22 SA et 2 jours, vous nous avez quittés. Ce jour là; mon coeur a cessé de battre et celui de votre papa aussi.

 

Février 2013 :

On décide de recommencer. Mes petits anges existants au yeux de la loi à deux jours près, la sécurité sociale nous redonne 4 chances.